05.07 2017

André-Jacques Auberton-Hervé

Image André-Jacques Auberton-Hervé

Les clés du succès, selon André-Jacques Auberton-Hervé

Selon André-Jacques Auberton-Hervé (andre-auberton.site/), pour arriver à concurrencer les Etats-Unis, l’Europe se doit d'aider ses entreprises les plus performantes en mettant en place de nouveaux outils. "De l'audace !" est le titre d'un manifeste qu'il a écrit récemment, pour faire profiter les gens de ses connaissances. André-Jacques Auberton-Hervé est parti de zéro pour créer une société incontournable dans le domaine des composants électroniques. Il sait combien les marchés financiers sont incontournables. Selon lui, le vieux continent a de nombreux atouts humains et industriels.

Pour assurer le développement de sa société, André-Jacques Auberton-Hervé prend des décisions stratégiques. Il est toujours l'un des principaux porte-drapeaux de l’innovation française. Smartphones, tablettes et objets connectés dépendent tous des composants électroniques fabriqués par la société d’André-Jacques Auberton-Hervé.

Dans les années 90, André-Jacques Auberton-Hervé fonde, en compagnie de Jean-Michel Lamure, l'entreprise Soitec. Des compagnies réputées sont au nombre des clients de Soitec. Grâce à sa bonne gestion du développement industriel, l’effectif de l’entreprise qu'il a fondée passe de deux à environ mille personnes en l’espace de dix ans. André-Jacques Auberton-Hervé fait de l'entreprise un fournisseur efficace et incontournable.

Un jeune homme brillant

André-Jacques Auberton-Hervé voit le jour en novembre 1961, passe sa scolarité dans l'Hexagone et décroche son baccalauréat en avance, à 16 ans. A 23 ans, il devient une référence grâce à ses recherches, qui conduisent à des innovations majeures dans les domaines militaire et spatial et lui valent de prendre part à de nombreuses conférences scientifiques. A l’école, André-Jacques Auberton-Hervé aime les matières techniques et l'algèbre. Très jeune, il croit en l’importance du progrès technologique.

Un spécialiste de la croissance au niveau international

Avec une société cotée en bourse dès 1999, André-Jacques Auberton-Hervé a pu faire face à ses concurrents. Société grenobloise, Soitec exporte rapidement ses solutions et atteint ainsi un CA de 372 millions d’euros dès 2006. L'entreprise d'André-Jacques Auberton-Hervé dispose d'une visibilité internationale, avec cinq unités de fabrication réparties dans divers pays.